Conception et évaluation de systèmes de culture maraîchers méditerranéens innovants pour gérer les nématodes à galles

C. Djian-Caporalino, M. Navarrete, A. Fazari, M. Baily-Bechet, N. Marteu, A. Dufils, M. Tchamitchian, A. Lefèvre, L. Pares, T. Mateille, J. Tavoillot, A. Palloix, A.M. Sage-Palloix, H. Védie, C. Goillon, P. Castagnone-Sereno

Résumé


Description du sujet. Une approche système basée sur la co-conception et l'évaluation expérimentale in situ de prototypes de systèmes de culture (SDC) a été mise en œuvre dans le projet INRA "GeDuNem" pour une gestion durable des nématodes à galles (NG) dans les systèmes maraîchers sous abris. Objectifs. Il s'agissait (i) d'évaluer pendant quatre ans diverses stratégies de culture combinant résistances génétiques et pratiques culturales (rotations culturales incluant des plantes sensibles, résistantes et non-hôtes, gestion de l'interculture avec couvert végétal nématicide ou solarisation) pour réduire les populations de NG dans le sol et augmenter la durabilité des résistances variétales à ces bioagresseurs, (ii) d'étudier leur impact sur les communautés de nématodes rencontrées et (iii) d'évaluer l'acceptabilité des nouveaux SDC par les agriculteurs. Méthode. Trois prototypes de SDC, co-conçus entre acteurs de la recherche et ceux du développement, ont été comparés à des SDC appliqués classiquement en région méditerranéenne et évalués grâce à des dispositifs complémentaires : (i) expérimentations-système sur trois sites de producteurs du Sud de la France ; (ii) expérimentations analytiques pour approfondir les mécanismes d'action des leviers mobilisés ; (iii) enquêtes pour évaluer l'acceptabilité des prototypes par les agriculteurs. Résultats. Les trois SDC se sont révélés efficaces (90 % de réduction des NG, protection des Solanaceae à résistance partielle, pas d'effet négatif sur les nématodes non phytoparasites) et durables lorsque les conditions d'application et les équilibres biologiques du sol étaient favorables (nématofaune totale diversifiée et abondante). Leur degré d'acceptabilité dépendait du type d'exploitation et de la sensibilité des agriculteurs face à l'innovation. Conclusions. Ces nouveaux SDC doivent encore être améliorés, en interaction avec les producteurs, tant en termes d'efficacité, par l'introduction de nouveaux leviers agroécologiques, que de cout. Les recherches futures devront aussi s'ouvrir à la gestion plus globale de la santé des sols.

Mots-clés


Nématodes des plantes; protection intégrée; durabilité des résistances; pratiques culturales; expérimentation-système

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




 

 

open access Publié en Libre Accès Licence Creative Commons | Politique d'archivage et de copyright, voir : Sherpa/Romeo

ISSN : 1370-6233 / eISSN : 1780-4507 Google scholar Most cited papers

ULiège - Gembloux Agro-Bio Tech GxABTCentre wallon de Recherches agronomiques