Evaluation de l'impact des cours d'eau sur l'eutrophisation dans la bande côtière : nécessité de raisonner sur les concentrations et sur les flux

P. Aurousseau

Résumé


Le raisonnement de la qualité des eaux en concentration a été privilégié jusqu'ici principalement à cause des normes de potabilité qui sont définies en concentration (par exemple, 50 mg·l-1 pour le nitrate) et bien que cette norme s'appuie en fait sur une absorption, par l'eau de boisson, plafonnée à 20 mg d'azote par jour. Le double raisonnement en flux et concentration est encore plus incontournable quand on s'intéresse aux impacts environnementaux car l'intensité de ces impacts est liée en grande part à la quantité de nutriments apportés, c'est-à-dire au flux de sels nutritifs parvenant dans un compartiment de l'environnement. Cette liaison entre flux de nutriments et impacts environnementaux est particulièrement bien établie pour les milieux marins côtiers qui sont exposés aux phénomènes de marées vertes, blooms de diatomées ou de Phaeocystis. A l'échelle d'un bassin versant, l'évaluation quantitative des flux n'est pas sans poser quelques problèmes de métrologie. Le raisonnement en flux offre l'avantage de pouvoir mieux comparer l'impact (à l'échelle d'une bande côtière) de plusieurs bassins versants. A l'échelle du bassin versant, pour réduire les flux sortants, il importe d'intervenir sur les flux entrants en réduisant l'excédent des bilans N et P. Cette façon de raisonner est illustrée avec l'exemple des phénomènes d'eutrophisation des eaux marines côtières en Manche-Est et à l'entrée de la Mer du Nord.

Mots-clés


Eutrophisation; agriculture; nitrate; pollution de l'eau; bassin versant; pratique agricole; prolifération planctonique

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




 

 

open access Publié en Libre Accès Licence Creative Commons | Politique d'archivage et de copyright, voir : Sherpa/Romeo

ISSN : 1370-6233 / eISSN : 1780-4507 Google scholar Most cited papers

ULiège - Gembloux Agro-Bio Tech GxABTCentre wallon de Recherches agronomiques