Le rôle du gorille des plaines de l'ouest (Gorilla gorilla gorilla) dans la dissémination des graines en forêts tropicales et les implications de son déclin

C.A. Petre, N. Tagg, B. Haurez, R. Beudels-Jamar, M.C. Huynen, J.L. Doucet

Résumé


La dissémination des graines par les animaux participe significativement à la démographie, la dynamique et la succession des communautés végétales. En forêts tropicales, la majorité des arbres produisent des fruits adaptés à la consommation et à la dissémination de leurs graines par les animaux. Parmi les différents agents disséminateurs, les primates jouent un rôle inégalable, largement reconnu. Alors que leur rôle fondamental dans la régénération forestière et le maintien de la biodiversité tropicale est accepté, la contribution spécifique du gorille des plaines de l'ouest (Gorilla gorilla gorilla Savage and Wyman, 1847), le plus grand des primates des forêts du Bassin du Congo, reste méconnue. Pourtant, cette espèce semble réunir les conditions fondamentales pour qu'une dissémination très efficace se réalise. Il se distingue notamment par une dispersion régulière des graines dans des micro-habitats caractérisés par une forte ouverture de la canopée où la lumière ne sera pas un facteur limitant à la croissance et la survie des jeunes plants. L'influence sur la dynamique forestière que pourrait jouer cet enrichissement en graines dans les ouvertures forestières par le gorille des plaines de l'ouest n'a pas encore été explorée malgré son importance potentielle. Elle pourrait cependant ne plus être active compte tenu des menaces critiques qui pèsent sur la survie des populations de gorilles. La perte des services écologiques rendus par la grande faune disséminatrice de graines pourrait avoir des conséquences considérables sur le futur des forêts. En l'absence de dissémination, la dynamique de population de nombreuses espèces serait impactée. Sur le long terme, cela pourrait conduire à une modification de la structure et composition de la communauté végétale et à un appauvrissement de la diversité. Actuellement, les forêts du bassin du Congo subissent des taux grandissants de déforestation et dégradation qui mettent en péril l'intégrité de l'écosystème. La disparition des frugivores constitue donc une menace additionnelle qui doit être prise en considération dans la gestion des massifs forestiers.

Mots-clés


Dissémination des graines; primate; dynamique forestière; Afrique

Texte intégral :

PDF (English)

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




 

 

open access Publié en Libre Accès Licence Creative Commons | Politique d'archivage et de copyright, voir : Sherpa/Romeo

ISSN : 1370-6233 / eISSN : 1780-4507 Google scholar Most cited papers

ULiège - Gembloux Agro-Bio Tech GxABTCentre wallon de Recherches agronomiques